Nos principes

Promouvoir et à respecter la protection du droit international relatif aux Droits de l’Homme.

Le Global Compact demande à ses participants de promouvoir et respecter les Droits de l’Homme (droit à l’éducation, à la liberté d’expression, à un environnement sain, etc.) dans leur sphère d’influence. Respecter les Droits de l’Homme signifie faire preuve de vigilance pour identifier les impacts négatifs potentiels directs ou indirects de l’organisation afin de les corriger.

Veiller à ne pas se rendre complices de violations des Droits de l’Homme.

La complicité est le fait d’être impliqué directement ou indirectement dans la violation des Droits de l’Homme commise par une autre société, gouvernement, individu, groupe ou autre. Ce risque de complicité peut être particulièrement élevé dans les zones à faible gouvernance, ainsi que dans les régions où l’abus des Droits de l’Homme est largement répandu.

Respecter la liberté d’association et à reconnaître le droit de négociation collective. La liberté d’association implique le respect du droit de tous les employeurs et tous les travailleurs de constituer librement et volontairement et rejoindre des groupes pour la promotion et la défense de leurs intérêts professionnels. Les travailleurs et les employeurs ont le droit de mettre en place, rejoindre et exécuter leurs propres organisations sans ingérence de l’État ou toute autre entité.

Contribuer à l’élimination de toutes les formes de travail forcé ou obligatoire. Le travail forcé ou obligatoire est tout travail ou service exigé d’un individu sous la menace d’une peine quelconque et pour lequel il ne s’est pas proposé volontairement lui-même. Fournir salaire ou autre rémunération à un travailleur ne signifie pas nécessairement que le travail ne soit pas forcé ou obligatoire. Le travail doit être donné librement et les employés devraient être libres de quitter leur travail conformément aux règles établies.

Les 17 ODD

image001

Global Compact Network Morocco

Annoncé lors de la COP22 à Marrakech, le Réseau Maroc du Pacte Mondial des Nations Unies a été officiellement lancé par la signature d’un Mémorandum d’Entente le 5 Mars 2018 entre la CGEM, le PNUD Maroc et les Nations Unies. Cette initiative a été impulsée et appuyée par sept entreprises leaders : Atlanta Assurances, BMCE Bank of Africa, Cosumar, Groupe Crédit Agricole du Maroc, Lydec, Les Eaux Minérales d’Oulmès, et Maroc Télecom.

0
PARTICIPANTS
0
MEMBRES
0
ENTREPRISES
0
RÉSEAUX LOCAUX

Activités

Evénements

Presse 

Publications

Documentation

Actualités

Événements